Prunelles

Vent de janvier

Gelé, tu rends le bout du nez

En te piquant le bout des doigts

Prunelles tu cueilleras

Ratatinées

Fripées

Ridées

Comme la peau de ma mémé

De toi, je ferais un alcool

Macérées dans du vin

Tu me rendras frivole

Généreuses prunelles, je vous aime bien

Vous l’avez deviné aujourd’hui, je vous parle de prunelles ou belosses, fruit du prunellier (Prunus spinosa).

C’est une plante prolifique et généreuse !

Les prunelles sont piles bonnes à ramasser en ce moment.

Toujours en en laissant suffisamment à nos oiseaux qui en ont bien besoin en hiver.

Quand je dis ratatinées, fripées, c’est qu’il faut les ramasser quand elles ressemblent à ça !

Prunelle fripée
Prunelle bien ratatinée 🙂

Sinon, elles sont terriblement astringentes. J’ai fait le test et ça dépote si on les mange trop tôt. On a l’impression que notre salive disparait ! Sensation bouche sèche garantie avec une belle grimace !

Et depuis fort longtemps, la prunelle est idéal à transformer en liqueur ou  en vin. Je vous donne des recettes dans cet article.

Dans d’autres recettes comme le sirop de prunelle ou les prunelles lacto-fermentées, les prunelles s’utilisent avant les gelées.

Comment l’identifier

Où le trouve t’on ?

Le prunellier est un arbrisseau de 50 cm à 2 m de haut environ. Il aime pousser en groupe et forme des haies souvent en bordure des champs, le long des chemins. On le trouve vraiment partout en plaine en France. Il porte de nombreux rameaux qui partent dans tous les sens et il est bien épineux (petites épines bien droites).

colonnies_prunellier
Rameau du prunellier dans tous les sens

Ils forment une barrière infranchissable et abrite une grande biodiversité, petits mammifères et oiseaux.

J’ai souvent constaté que, là où il y a le prunellier, l’églantier n’est pas loin (celui qui porte les fruits bien rouges /orangé appelé ‘gratte cul’). Il aime les milieux bien drainés, en friche, un peu désordonnées.

Ils supportent très bien le soleil ou les grands froids.

Quels sont les éléments qui permettent de l’identifier à coup sur ?

Au printemps, il est couvert de belles fleurs blanches à 5 pétales.

fleur_prunellier
Buisson fleur prunellier

Les feuilles apparaissent après les fleurs (comme la colchique).  Elles sont petites, ovales, et pétiolées (avec une petite tige qui la relie à la branche). C’est un enchantement à regarder :  Il offre un joli contraste avec son écorce brun noir ! Et il est l’un des tous premiers à mettre des fleurs.

feuilles_prunellier
bois_brun_prunellier

C’est aussi pour cela qu’il est appelé épine noire (ou encore épine sauvages, épinette).

Dès fin aout, les prunelles sont là. C’est un petit fruit (taille d’une bille), d’un bleu noirâtre avec une espèce de pellicule blanchâtre (pruine) . Elles ressemblent vraiment à de petites prunes.

fruit_prunellier
Prunelles

Vous pouvez les ramasser après les premières gelées. Vous pouvez tricher aussi si vous êtes impatient. On peut les cueillir avant les gelées (surtout si on est dans un coin de France où ça ne gèle pas. Ici en Franche Comté, on n’a pas ce problème.)  et les passer au congélateur. Ca marche aussi 🙂

Si vous aimez cet article, vous allez aussi aimer : Le Millepertuis, le fameux antidépresseur mais pas que !

La générosité des prunelles

Avant de vous donner les recettes dont une que j’ai réalisé récemment, je fais une rapide appartée sur la grande générosité de ces belles prunelles :

Les fruits contiennent de la vitamine C et des substances antioxydantes.

Pour la vitamine, pour 100g de fruits, on trouve de 5 à 15 mg . Ceux qui est supérieur à  la myrtille par ex. mais moins que la groseille (30mg) et le cassis (180mg) .

Mais le point remarquable, ce sont ces antioxydants naturel appelés anthocyanes, responsables de la couleur violet foncé du fruit.

Ce  sont des piégeurs de radicaux libres qui sont associés au vieillissement. Ils sont à l’origine d’un stress oxydatif qui joue un rôle dans différents troubles ou maladies liées à l’âge : rides de la peau, cataractes, cancers. Pour nos prunelles, on trouve entre 1800 et 3800 mg de ces substances antioxydantes pour 100 g des fruits. A comparer avec nos myrtilles qui en contiennent entre 80 et 460 mg et l’aubergine environ 750mg.

Sympathique comme fruit sauvage n’est ce pas ?

 

Allez maintenant on passe à la phase pratique

Ce sont des recettes très faciles

Vin de prunelles en image

INGREDIENTS

  • 125g gr prunelles blettes (après les gelées ou décongelées)
  • 125g gr sucre
  • 75cl Vin rouge
  • 120ml Eau de vie (marc de raisin par ex, vodka…)

 Mettre tous les ingrédients dans un bocal et laisser macérer 2 mois.

ingrédients pour le vin de prunelle
prunelles
prunelle en bouteille
mélange dans la bouteille
recette du vin de prunelle
 

Sirop de prunelles

 INGREDIENTS

  • Prunelles crues avant les gelées
  •  Sucre

Dans un bocal, alterner une couche de prunelles, une couche de sucre jusqu’au bord.

Laisser macérer au soleil chaud entre 3 semaines à un mois. Filtrer et servir sur des crêpes, en kir, dans une salade de fruit, dans de l’eau.

Prunelles lacto-fermentées –

Recette de Guy Lalière dans le livre « Cueillette et recettes des 4 saisons »

 INGREDIENTS

  •  Prunelles crues avant les gelées
  •  Eau
  • Sel

 Mettre les prunelles dans un bocal et couvrir avec de l’eau saturée à 30% de sel (ex : 1l eau 30 gr sel) Laisser lacérer un mois, puis les dénoyauter pour en faire une pâte qui servira à aromatiser et épaissir des vinaigrettes.

 

Variations autour du prunellier :

Avec les fleurs :

Liqueur aux fleurs de prunelles

Prenez un bocal , remplissez le de fleurs de fraiche ,couvrez d’alcool de fruit , ajoutez 125gr de sucre ( + ou – c’est selon votre gout) ou alors un sirop pour adoucir l’alcool.

Laissez macérer 2 bons mois. Filtrez et remettez en bouteille et dégustez.

Epinette, avec de jeunes pousses

 300gr de jeunes pousses de prunellier,  1 L d’eau de vie, 3 L de vin rosé ou rouge, 1kg de sucre

Mélangez le tout dans une bonbonne.

Laissez macérer un bon mois. Filtrez.Attendre 6 mois avant de déguster.

Ajoutez en commentaire vos observations, vos réalisations, vos questions. Hâte de vous lire!

2 Commentaires

    • Josselin l'herboriste sur 15 janvier 2021 à 18h41
    • Répondre

    Merci pour la recette, je cherchais à faire de la liqueur vu toutes les prunelles dans la campagne cette année.
    Bravo pour l’ensemble. 😉🙏☀️🌿

    1. Merci d’avoir pris le temps de me laisser un commentaire ! contente que la recette vous serve 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.